Soyez Participatifs !

CLUB EGALITE Filles-Garçons.

26.03.2024
Collège Geneviève de Gaulle Antonioz
Circonscription n°8
Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Député
SCHRECK Philippe

Les élèves de 6eme font partis d'un club Egalité Filles-Garçons. C'est dans ce cadre que nous avons découvert la thématique de cette année: "Promouvoir l'égalité hommes-femmes à travers le sport". Elle nous a permis de travailler différentes problématiques: les stéréotypes, les discriminations, les inégalités...Nous essayons de trouver des solutions pour résoudre ces enjeux, ce n'est pas si simple !

Le club se réunit tous les mardis pendant la pause méridienne. Lors des séances, nous avons fait un sondage pour évaluer les pratiques sportives dans notre collège.  Un ciné-débat a été organisé autour du film "Billy Elliot". Nous avons aussi jouer à des jeux pédagogiques sur le thème des stéréotypes de genre. Une exposition "Les Elles des Jeux" nous a permis de voir l'évolution des droits des femmes et le sport (JO). Les professeurs d'EPS organisent également la Semaine des Jeux Olympiques.

Nous avons également étudié le parcours d'une loi, le fonctionnement de l'Assemblée Nationale, le rôle des députés... grâce aux livrets envoyés par le service de communication de l'Assemblée Nationale. 

Bientôt, notre député de circonscription sera reçu dans notre collège. Nous avons hâte !

Notre club s'investit pleinement dans ce projet. D'autres séances sont prévues tout au long de l'année afin de promouvoir l'égalité filles-garçons dans le sport ! 

On a adoré ce projet !

25.03.2024
Ecole primaire du Grand Châtelet
Circonscription n°1
Rhône-Alpes

Députée
HUGUES Servane

Nous sommes la classe des CM2 de l'Ecole du Grand Châtelet de Grenoble.
Notre maîtresse nous a parlé très tôt de ce projet. On a beaucoup travaillé sur le sport, sur comment les gens pratiquent le sport, quels sports sont préférés, pourquoi, et on s'est rendu compte que les populations les plus pauvres faisaient moins de sport que les plus riches. 

Et on a aussi vu que la participation à un sport dépend de si on est une fille ou un garçon ! Les filles sont moins mises au sport que les garçons. Ca nous a paru pas normal alors on a voulu faire une loi pour arranger ça !

On a aussi vu le fonctionnement des institutions françaises. On a compris ce qu'était un député, la différence avec un ministre et le président. On a vu la différence entre les trois pouvoirs de l'Etat. C'était super intéressant !

Un super projet

22.03.2024
Ecole élémentaire publique
Circonscription n°4
Rhône-Alpes

Députée
BATTISTEL Marie-Noëlle

Bonjour,

Nous sommes la classe de cm1 cm2 de Mens, nous avons participé au  parlement des enfants le titre est : Favoriser  la pratique sportive chez tous les jeunes. Quand la maitresse nous a parlé de ce projet nous avons tout de suite dit  OUI, nous avons beaucoup parlé avant de commencer mais au final on s’est lancé dans ce magnifique  projet. Ensuite nous avons su que nous étions pris pour la première étape et nous étions tous très contents de ce résultat.

Nous avons beaucoup travaillé et nous avons rencontré Marie Noëlle  Battistel  et Frédérique Puissat. Elles nous ont beaucoup aidé et nous ont aussi beaucoup donné d’idées, nous avons tous eu une signature de Frédérique Puissat. En quatre mois, nous avons beaucoup travaillé sur ce projet. Nous avons fait des groupes, on a tous travaillé de notre côté avec notre camarade. A la fin, nous avons réuni notre travail et nous nous sommes tous mis d’accord. Notre maitresse nous a aussi beaucoup aidés. Nous attendons tous le résultat de la deuxième étape avec impatience.  

Enquête sur les inégalités fille-garçon dans les club sportifs

20.03.2024
Collège public Gérard Café
Circonscription n°4
Outre-Mer

Député
NILOR Jean-Philippe

Les élèves ont tenu à faire part de leurs expériences personnelles:

- Eden D: "je faisais de la gym et souvent les garçons étaient étaient mis à l'écart; ils ne se sentaient pas intégrés au groupe car ils n'étaient pas dans leur élément et l'animatrice ne les stimulait pas, ne leur proposaient pas des activités adaptées à leur capacité. Ils pensaient que c'était ennuyeux et destiné aux filles. Tous les garçons sont partis du groupe.

- Jaylann: "En natation j'étais dans un groupe mixte et les garçons se vantaient d'être meilleurs que les filles et nous dénigraient. Du coup je pense que les équipes mixtes sont à bannir."

- Eden V: " Quand j'étais plus petite j'étais inscrite à la gym et ce que j'appréciais le plus c'était les anneaux. Mais cette discipline que j'avais pratiquée un temps, était désormais réservée aux garçons. Dégoûtée; j'ai abandonné la gym.

- Anna pratiquait la danse contemporaine et dans son cours les garçons n'étaient pas admis. J'ai trouvé cela choquant.