Soyez Participatifs !

Notre enquête sur les femmes et la pratique sportive

25.02.2020
Ecole élémentaire Yves de Kerguelen
Circonscription n°1
Bretagne

Le Meur Annaïg Députée
Le Meur Annaïg

Nous avons mené un long travail de réflexion sur le thème de l’égalité entre les femmes et les hommes afin de comprendre tous les enjeux liés à cette problématique. Dans un premier temps, il nous a fallu comprendre ce qu’est un stéréotype, comprendre que tous ces stéréotypes nous conduisent à avoir des préjugés et c’est à partir de ces préjugés qu’on ne traite pas à égalité les femmes et les hommes.

Nous avons pris conscience des diverses formes de discriminations faites aux femmes à commencer par l’inégalité d’accès à l’école des filles dans le monde ou encore les inégalités de salaire entre les femmes et les hommes.

Après un petit sondage mené au sein de notre classe sur les tâches parentales, nous avons remarqué qu’une bonne partie des tâches ménagères incombait aux femmes et que l’on trouvait une répartition genrée de ces tâches « papa s’occupe de la voiture et maman du linge ».

Dans un deuxième temps, nous nous sommes intéressés aux inégalités entre les hommes et les femmes dans le sport : dans l’accès à la pratique, dans les différences de rémunération pour le sport de haut niveau ou encore dans la mauvaise médiatisation du sport féminin.

Nous avons décidé alors d’axer notre proposition de loi sur ce thème et pour approfondir notre travail, nous avons mené une enquête auprès des mamans de notre classe sur leur pratique sportive et les difficultés qu’elles pouvaient éventuellement rencontrer dans cette pratique au quotidien. Nous nous sommes appuyés sur cette enquête pour rédiger nos articles de loi.

 

Notre enquête : Les femmes et la pratique sportive

1- Pensez-vous que la pratique sportive est : (possibilité de choisir plusieurs réponses)

- importante pour la santé pour favoriser les liens sociaux           

- la détente       

-  autres                              

 

2- Pratiquez-vous un sport régulièrement?

- oui 

- non

 

3- Si oui, cette pratique est-elle?

- individuelle

- en club

 

4- Quel sport pratiquez-vous?

- natation 

- danse          

- gym/aquagym   

- athlétisme

- sport collectif (handball, basketball…)  

- course à pied

- football

- autres

 

5 - Si vous ne pratiquez jamais de sport, quelles en sont les raisons ?

- manque de temps

- horaires des clubs qui ne conviennent pas

- manque d’habitude d’avoir une pratique sportive      

- autres

 

6 - Parmi ces propositions, pensez-vous que certaines seraient susceptibles de favoriser le sport des femmes au quotidien :

- une journée nationale du sport féminin    

- des campagnes de séances gratuites pour découvrir des sports

- des clubs ouverts en même temps  que les activités des enfants

- des clubs de sport sur le lieu de travail

- plus d’émissions sportives féminines à la télévision

- plus de monitrices sportives-femmes       

Puis vendredi 14 février, nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer et soumettre notre proposition de loi aux représentantes des deux chambres de notre département. Ce fut aussi l’occasion d’approfondir nos connaissances sur le rôle du Parlement. Mmes Le Meur et Blondin ont répondu avec précision et clarté aux questions que nous avions préparées!

Ces dernières semaines ont été une belle aventure citoyenne !

Notre école s’engage pour plus d’égalité entre les femmes et les hommes

24.02.2020
Ecole primaire publique des convalescents
Circonscription n°4
Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Mélenchon Jean-Luc Député
Mélenchon Jean-Luc

video classe convalescents

Pendant ce projet, nous avons eu beaucoup de temps d’échanges et de réflexions entre nous.

Nous avons d’abord parlé de ce que nous vivions au quotidien, à la maison et à l’école. Nous avons en particulier parlé des sports, comme le foot, car beaucoup de garçons ne veulent pas faire de match avec les filles, sous prétexte qu’elles ne savent pas jouer…

Puis nous avons découvert différents textes pour avoir des informations plus précises sur le sujet. Nous nous sommes beaucoup intéressés aux métiers et aux tâches ménagères à la maison.

Nous avons aussi parlé de l’histoire du droit des femmes depuis la Révolution Française. On a découvert Olympe de Gouge et son combat pour une déclaration du droit des femmes et des citoyennes.

Un des moments forts de notre travail a été la découverte de deux films : Billy Elliot (Stephen Dardry – 2000) et Wadjda (Haïfa el-Mansour – 2013).

Avec Billy Eliott, nous nous sommes rendus compte du mal que les stéréotypes pouvaient avoir sur les enfants. Billy a dû se battre contre tout son entourage pour devenir danseur. Pourtant, il est devenu un grand danseur et toute la classe a reconnu que la danse classique pouvait aussi plaire aux garçons.

Avec Wadjda, on a découvert la situation des filles et des femmes en Arabie Saoudite. Nous avons tous été choqués par le manque de liberté des femmes dans ce pays. On a beaucoup admiré son combat pour obtenir son vélo et la fin du film nous a beaucoup plu.

Pour écrire la proposition de loi, nous avons beaucoup travaillé en groupes. Nous avons d’abord trouvé dans quels domaines il y avait encore des inégalités : le travail à la maison, les loisirs, l’orientation professionnelle, les métiers. Nous avons aussi parlé des violences faites aux femmes, mais avons finalement écarté ce domaine de notre proposition de loi.

Dans chaque groupe nous avons listé des problèmes puis recherché des propositions. Pour avoir des idées, nous avons regardé une vidéo publiée par le collectif « Cpasmongenre ». On s’est rendu compte que nous faisions beaucoup de choses dans l’école. Nous avons fait de l’électricité et fabriqué une horloge ; nous avons aussi découvert la couture (à la main et à la machine) car nous préparons des marionnettes pour un spectacle en anglais. Et bien sûr, en sport, nous faisons des équipes mixtes, même si tout le monde n’apprécie pas !

Ce travail a été l’occasion d’apprendre beaucoup de mots nouveaux.

Enfin, nous avons découvert le fonctionnement de nos institutions. Cela a été nouveau pour nous, car beaucoup de parents sont étrangers et ne votent pas. Nous aimerions beaucoup rencontrer notre député et visiter l’Assemblée Nationale à Paris.

Nos moments forts

24.02.2020
ECOLE ELEMENTAIRE PUBLIQUE LA TURBIE
Circonscription n°4
Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Valetta Ardisson Alexandra Députée
Valetta Ardisson Alexandra

Video mp4

Quand, en début d'année, la maîtresse nous a proposé plusieurs projets sur lesquels nous pouvions travailler, nous avons tous choisi de participer au Parlement des enfants.

Le thème de cette année, "l'égalité entre les femmes et les hommes", nous a fait faire de nombreuses recherches mais nous a aussi rapprochés du Maire de notre village, de notre Députée mais aussi de plusieurs femmes que nous avons eu envie de mieux connaître, au travers de leur histoire personnelle (de Jeanne d'Arc à Marie Curie, en passant par Rosa Parks ou George Sand... par exemple).

Ce projet nous a fait travailler dans de nombreux domaines : lecture, écriture, éducation civique et morale, histoire... et nous avons beaucoup appris. Il nous a aussi ouvert les yeux sur notre environnement et nous a fait mieux connaître l'organisation de notre village.

Les messages que nous avons eu la chance d'échanger avec Mme Claudie Haigneré, première femme spationaute européenne à avoir effectué une mission dans l'espace ont constitué un des moments forts de notre projet. Elle nous a expliqué son parcours, a répondu à nos questions et cela nous a donné une idée pour l'un des articles de notre proposition de loi.

Le 16 janvier, nous avons eu le plaisir de recevoir Mme Valetta-Ardisson, Députée de la 4ème circonscription des Alpes-Maritimes et Mme Céline Leroyer, son attachée parlementaire, deuxième moment fort de ce travail. M. le Maire ainsi que son adjointe aux affaires scolaires étaient là également pour nous parler des institutions françaises. Nous avions préparé de nombreuses questions auxquelles Mme Valetta-Ardisson a répondu avec beaucoup de précisions ! Nous avons beaucoup aimé cette rencontre.

Le troisième de nos moments forts a été la rédaction des articles de notre proposition de loi et l'exposé des motifs. Nous étions à ce moment-là en classe de neige et avons pris beaucoup de plaisir à rédiger l'après-midi après le ski ! Nous avons aussi, à ce moment-là, affiné nos recherches pour être le plus précis possible.

La première étape de ce projet (envoi de la proposition de loi) est maintenant terminée mais nous restons toujours attachés à ce travail qui nous a tous rassemblés autour d'une même production. Nous nous sentons de véritables citoyens, connaissons maintenant bien les institutions de la République et avons développé un sens de l'observation plus aigu de notre environnement proche !

A la recherche de l'égalité

15.02.2020
Ecole élémentaire publique
Circonscription n°3
Auvergne

Vichnievsky Laurence Députée
Vichnievsky Laurence

Les 24 élèves du Cm2 ont commencé leur carnet d'égalité en répondant à des questions. Par groupe de 2, ils ont exposé leur réponse. Comment est déterminé le sexe d'un bébé? Comment est fait le cerveau des hommes et des femmes? Quels sont les clichés dans les métiers? Quand est-ce que les femmes ont eu  le droit de voter? Quelle est la place des femmes en politiques? Combien de femmes sont présidentes dans le monde? Qu'en est-il de l'égalité des salaires? Qui était Simone de Beauvoir? Qui était Flora Tristan? Qui sont les femmes puissantes dans l'Histoire? Combien de temps dure le congé paternité et le congé maternité? Qui fait les tâches ménagères?

Nous avons utilisé la plate-forme Matilda. Nous avons réfléchi au partage de l'espace de la cour de récréation. Difficile de jouer au foot sans prendre beaucoup de places, nous avons tenté de faire une récréation, tous sur le même espace en changeant les jeux habituels (football). C'est dur de laisser la même place à tous. Certains garçons ont même cru que c'était une punition!

Nous avons aussi pratiqué des activités sportives : football, danse. Tout est possible si on se respecte et qu'on ne s'enferme pas dans nos clichés.